L'Observatoire de la sécurité des foyers : comprendre les risques domestiques pour mieux les prévenir et les prendre en charge

illustration
Ⓒ iStock / Getty Images Plus / gorodenkoff

L’Observatoire de la sécurité des foyers a été créé par des acteurs majeurs de la protection de l’habitat et de la prévention des risques. Premier assureur de biens et responsabilité en France, le groupe Covéa (MAAF, MMA, GMF) mutualise son expérience avec celles de Saretec, cabinet d’expertise en gestion des risques, et Verisure, fournisseur de solutions de protection du foyer. Ensemble, ces trois partenaires décryptent les risques domestiques et leurs tendances sous leurs différentes facettes. Cela se traduit par la publication de livrets thématiques qui regroupent des données en lien avec les modes de vie des Français, des chiffres clés et des analyses d’experts (sociologues, chercheurs...).

En matière d’accidents domestiques, mieux vaut prévenir que guérir. C’est la conviction de l’Observatoire de la sécurité des foyers qui décrypte pour mieux sensibiliser les Français. Résolument tourné vers les solutions, il apporte des conseils afin de faire évoluer les pratiques. En effet, des gestes simples peuvent permettre d’éviter ou limiter ces risques du quotidien. Le sens de cet observatoire est de créer des foyers plus sûrs et mieux protégés grâce à l’information et la sensibilisation du grand public.

Paroles d'experts : 3 questions à Laurent Pigelet, Directeur Marketing du groupe Covéa

Interlocuteur de référence sur l’Observatoire de la sécurité des foyers au sein de Covéa, Laurent Pigelet nous en dit plus sur le sens et les enjeux de cette initiative collective, qui entre en résonance avec nos valeurs mutualistes.

Quelles sont les ambitions de l'Observatoire de la sécurité des foyers ?

Laurent Pigelet : En réunissant des partenaires qui sont parmi les meilleurs dans leur domaine, l’Observatoire de la sécurité des foyers poursuit trois grandes ambitions. La première est de rassembler des données de qualité et objectives pour mieux comprendre les risques domestiques. La deuxième est de proposer un mode d’emploi pour que nos clients et sociétaires aient les meilleurs réflexes pour se protéger eux-mêmes et limiter les dégâts lorsque le sinistre se produit. Enfin, nous voulons inciter à la mise en œuvre de solutions de prévention face à ces risques qui peuvent avoir un impact important sur la vie de nos assurés.

Pourquoi Covéa s’engage-t-il dans cet observatoire ?

Laurent Pigelet : Notre position de premier assureur de biens et responsabilité en France nous permet de fédérer les expertises autour du travail essentiel de collecte de données et d’analyse. De plus, en tant que groupe mutualiste, il est pour nous incontournable d’agir pour la prévention. Nous touchons là à l’essence même de la mutualisation des risques : le partage de sort avec nos assurés, puisque nous voulons tous éviter autant que possible la survenance de sinistres. C’est tout l’objet de l'Observatoire de la sécurité des foyers. Il s’inscrit dans notre engagement en faveur d’une assurance responsable.

Quels sont les enseignements du nouveau livret sur le dégât des eaux ?

Laurent Pigelet : Le premier enseignement, le dégât des eaux représente un risque élevé de fréquence aux origines multiples : les infiltrations, les fuites, les ruptures de canalisations, l’engorgement des gouttières, etc. Le second enseignement, un dégât des eaux sur deux peut être évité à l’intérieur d’un logement en appliquant des règles simples de prévention : contrôler l’étanchéité, aérer vos pièces tous les jours, tous les deux ans remplacer les joints dans les pièces d’eau, bien entretenir les canalisations d’eau, etc. Enfin, troisième enseignement, en rendant votre domicile plus sûr, vous ferez aussi un geste pour la planète en limitant votre consommation d’eau : un robinet qui fuit en goutte à goutte, c’est 4 litres perdues par heure, une chasse d’eau qui fuit, c’est 25 litres perdues par heure.

« La prévention fait partie intégrante de notre métier. En tant que premier assureur de biens de particuliers en France, nous nous devons d’avoir une prise de parole régulière et de qualité, avec des partenaires légitimes. »

illustration
Laurent Pigelet
Directeur Marketing de Covéa

Les livrets thématiques de l'Observatoire : dégât des eaux, cambriolage et incendie domestique

Depuis sa création en 2018, l'Observatoire de la sécurité des foyers a publié des travaux utiles à tous et créé des rendez-vous réguliers autour de ses livrets thématiques sur les grands risques qui pèsent sur la sécurité domestique.

Le dégât des eaux

Le dégât des eaux est la première cause de sinistre habitation pour nos assurés. L’Observatoire a publié en 2024 un livret sur ce sujet proposant un état des lieux et des recommandations pour agir. Il définit notamment comment réagir en cas de sinistre, comment procéder a posteriori et comment l’éviter. À retenir, l’ancienneté du logement est un facteur de risque supplémentaire de dégât des eaux, mais le plus problématique est d’avoir un logement avec des canalisations non visibles. Dans ce cas, il faut souvent tout casser pour trouver l’origine d’une éventuelle fuite.

Le cambriolage

En moyenne, un cambriolage a lieu toutes les 2 minutes en France. Le livret étudie les différentes facettes de ces intrusions pour donner des recommandations. Il décrypte les biens les plus concernés, les régions les plus touchées et les objets les plus volés. Autre enseignement, près de 75 % des cambriolages ont lieu dans la semaine et les mois les plus concernés sont juillet, août, novembre et décembre. Toutes ces données permettent aux Français de renforcer leur vigilance face au cambriolage.

L’incendie domestique

C’est la deuxième cause de sinistre la plus redoutée par les Français, après le cambriolage. Pourtant l’incendie domestique reste une menace très sous-estimée. En effet, s’ils ont conscience que les risques sont liés aux installations électriques, ainsi qu’aux appareils de cuisson et de chauffage, les Français ne s’en prémunissent pas toujours. Par exemple, dans 4 cas sur 10, les installations au gaz et au fioul ne sont pas contrôlées chaque année. Les Français méconnaissent par ailleurs leur couverture assurantielle et les conséquences matérielles et financières entraînées par un incendie.

Fédérer et mutualiser les expertises pour mieux prévenir, c’est tout l’enjeu de l'Observatoire de la sécurité des foyers. En réunissant les données et les retours d’expérience de ses partenaires fondateurs, il a pour ambition d'être référent en matière de sécurité domestique.

Répondre aux nouveaux usages avec le meilleur du digital et de l’humain

Tout en maintenant une relation humaine forte avec ses clients et sociétaires, Covéa s’est engagé depuis plusieurs années dans la transformation de la relation client avec une montée en puissance du digital et de l’intelligence artificielle.

En savoir plus